Café et Thé Gourmand #3 : le Cas du Chocolat Chaud

Parce qu’il n’existe pas de vrai automne/hiver sans véritable chocolat chaud… La dernière fois que j’avais posté une photo de chocolat chaud sur le blog, je n’avais pas partagé ma recette… Je répare donc cette erreur !

IMG_8106

Pour une tasse, il vous faut (à peu près, chez moi le chocolat chaud n’est pas une science exacte 😉 :

  • une tasse de lait entier (ou demi-écrémé)
  • 2 cuillères à café bombées de cacao amer en poudre
  • 1 cuillère à café rase de cassonade
  • 1 cuillère à café rase de cannelle (peut être remplacée par un mélange d’épices pour pain d’épices par exemple)
  • 3 cuillères à soupe de crème fraîche maintenue au frais
  • un peu de cannelle ou de copeaux de chocolat pour décorer

On commence par faire frémir le lait et la cannelle dans une casserole, puis on ajoute la cassonade et le cacao. On mélange bien au fouet pour éviter les grumeaux et pour bien faire fondre le sucre, puis on verse dans la tasse de service.

Dans une jatte froide, on bat au batteur électrique la crème pour en faire une chantilly un peu « molle » (ou plus ferme si on le désire mais perso je la préfère encore un peu liquide ; je ne la sucre pas non plus mais rien ne vous empêche d’y rajouter un peu de sucre glace ^^) puis avec une grosse cuillère, on nappe le chocolat chaud de crème. On saupoudre de cannelle ou de copeaux de chocolat… Et on peut déguster la merveille ^^

IMG_8112

Et vous, comment faîtes-vous votre chocolat chaud ? 

Publicités

Salon ID Créatives à Lyon : J’y étais !

Cela faisait un petit moment que je piaffais d’impatience : C’est ma môman, qui y était déjà allée en solitaire l’année dernière, qui m’avait informée du retour de ce salon dédié aux loisirs créatifs et le rendez-vous avait été pris pour y faire un tour ensemble à l’occasion du cru 2014.

Echaudé par le salon Tendances Créatives à Marseille d’il y a quelques mois où il s’était fait royalement chier ennuyé, Chéri n’a pas souhaité me suivre à Lyon et c’est donc en célibataire que je suis montée chez mes parents ce week end.

Le salon se tenait à Eurexpo, Grand temple des évènements en tous genres à l’extérieur de la ville, mais où il est très simple de se rendre malgré tout grâce à la ligne de Tramway T5 (une rame toutes les 15 min les jours de salon). Pour ceux qui ne le sauraient pas, les transports en commun Lyonnais sont très bien fichus et le réseau moderne et efficace, ce qui rend tout déplacement sur la ville et sa proche banlieue facile, rapide et agréable. Certaines grandes villes (Marseille, pour ne pas la nommer….) devraient en prendre de la graine !

Bref, nous sommes allées faire notre petit tour samedi 18 octobre en début d’après-midi. Erreur : c’est le pire moment pour visiter un salon, car il grouille de monde à ce moment-là, et la température doit avoisiner les 35 degrés. Bonheur.

A 9 euros l’entrée en plein tarif, on s’attendait vraiment à voir de jolies choses, glaner des idées originales et repartir avec des étoiles plein les yeux… Moins d’une heure et demi plus tard, on avait déjà fait tout le tour des stands et même si on a effectivement croisé de très jolies choses, je suis malgré tout restée un peu sur ma faim.

Je pensais trouver quelques ateliers sympas pour m’initier à de nouvelles techniques jamais osées à la maison : mais malgré l’offre proposée sur place, ni le bricolage d’ameublement, ni l’atelier pâte à sucre, ni l’initiation à la sérigraphie ou au feutre Posca ne m’ont tentée. Si j’avais su, je me serais inscrite à un cours de « maîtrise de la machine à coudre » au stand Pfaff mais comme d’habitude, j’ai voulu me persuader que je pouvais me débrouiller avec Youtube seule et le soir même, je m’arrachais les cheveux de désespoir devant la machine de ma mère, mais ça c’est une autre histoire…

idcreatives

Le salon était divisé en plusieurs parties : fil (stands couture, lainages, quilting, broderie…) custom (perles et bijoux, peinture…) Décoration (bricolage, etc) et cuisine, ainsi qu’un second salon attenant dédié au Scarpbooking.

Ce qui m’a plu ?

  • Tissus Anglais : Une vraie Anglaise avec un accent à couper au couteau, et qui vendait de magnifiques étoffes fleuries et des mugs en porcelaine vintage à souhait sur un stand minuscule. Maman et moi avons pris 2 mètres de coton pour nous faire chacune un t-shirt le soir même (que notre non-maîtrise de la machine à coudre a transformé en fiasco. Pour faire simple, vous n’êtes pas prêt de voir un quelconque t-shirt home-made sur ce blog…)
  • Swambi Créations Nature : De jolies perles et pièces pour réaliser des bijoux ou des breloques en graines du Brésil ou en ivoire végétal… Frais, naturel, coloré !
  • Vase Insolite : Un stand où pour quelques euros, on peut acheter des « vases » en plastique imprimé qui se plient et sont fins comme une feuille de papier, et qui, une fois remplis d’eau, gonflent et tiennent debout pour accueillir les plus beaux (et les plus volumineux) bouquets ! Une idée originale quand on n’a pas de place chez soi pour stocker des vases traditionnels.
  • Cuillère Plume : Un très joli instrument de cuisine créative, pour faire de très jolies décorations calligraphiées au moment de dresser ses assiettes.
  • Cook Me : je connaissais déjà cette enseigne qui propose des épices, des thés, infusions et sucres parfumés et qui embaument à 100 mètres à la ronde ! Un vrai bonheur olfactif, visuel et gustatif !
  • H&E Tissus : Plein de jolis tissus, de la flanelle toute douce en rouleaux, et des kits de couture originaux (j’ai d’ailleurs embarqué un kit de mobile petites chouettes, je vous en reparle !)

20141018_133429

(un aperçu du kit chouettes que j’ai acheté !)

Bref, malgré la déception de ne pas avoir été « émerveillée » j’ai tout de même vu de jolies choses et acheté quelques petits bidules que vous verrez une fois qu’ils seront bricolés. En attendant une prochaine édition ?

Courge Butternut à la Crème et à L’Estragon

Initialement, cette recette trouvée dans l’agenda gourmand 2015 devait être réalisée avec des Patidoux et un talon de jambon cru détaillé en lardons.

J’ai préféré faire avec ce que j’avais déjà dans mes placards, à savoir une petite courge butternut, du parmesan et un peu d’estragon ciselé. Ce fut un vrai bonheur à cuisiner et à déguster ! J’ai désormais envie de refaire cette recette avec toutes les sortes de cucurbitacées qui croiseront mon chemin ^^

IMG_8084

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 1 petite courge butternut
  • 1 gousse d’ail
  • 20 cl de crème fleurette
  • 2 grosses pincées de noix de muscade râpée
  • 3 grosses cuillères de parmesan
  • un peu d’estragon ciselé
  • sel, poivre

Préchauffer le four à 180°C (Th 6). Couper la courge en deux dans la longueur, épépiner chaque moitié et creuser un peu, en réservant la pulpe. Peler et hacher la gousse d’ail.

Dans un saladier, mélanger la pulpe, l’ail, la crème, le sel, le poivre et le parmesan. Répartir cette crème dans les moitiés de courge, parsemer d’estragon et enfourner pour une petite heure, bien calé dans un plat.

A déguster à la petite cuillère, dès la sortie du four, ou tiède !

Bon Appétit !

Risotto de Petit Epeautre aux Aiguillettes de Canard

Parce que l’automne, c’est aussi la pleine saison du canard, que le risotto c’est la vie et que je sais même pas faire des photos nettes. Mais on était trop pressés de goûter alors prout ! ^^

IMG_8072

Ingrédients :

  • 280g de petit épeautre (IGP haute Provence)
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 200 g d’aiguillettes de canard
  • 1 poivron rouge
  • 1 poivron vert
  • 1 oignon pelé et émincé
  • 20 cl de vin blanc
  • 6 gros champignons (Couches, Cèpes…)
  • 1 gousse d’ail pelée et hachée
  • Huile d’olive
  • Persil, sel, poivre

La veille, faire tremper le petit épeautre dans un saladier d’eau froide.

Le jour même, Chauffer 50 cl de bouillon de volaille dans une casserole et maintenir à feu doux. Peler et épépiner les poivrons, les couper en lanières. Eplucher et détailler en tranches les champignons.

Chauffer une cuillerée d’huile dans une cocotte, faire revenir les aiguillettes de canard et les champignons avec une pincée de sel pendant 3 min en les retournant souvent. Ajouter le persil ciselé en fin de cuisson et réserver dans un plat.

Verser le reste d’huile dans la cocotte et faites revenir les poivrons, l’oignon et l’ail jusqu’à légère coloration. Ajouter le petit épeautre égoutté, remuer et quand il devient translucide, verser le vin dessus. Une fois le liquide évaporé, verser le bouillon de volaille louche par louche en ne cessant jamais de remuer. L’épeautre est cuit lorsqu’il est encore légèrement ferme.

En fin de cuisson, mélanger l’épeautre et les aiguillettes de canard. Servir chaud.

Bon Appétit !

Le Snood Tout Doux

Celui-là aura vraiment été mon tricot-boulet de 2014… Commencé au printemps, apparemment facile à tricoter (un grand rectangle en jersey, facile…) avec une laine certes douce et moelleuse, mais chiaaaaante car on ne voit pas les mailles que l’on forme !

IMG_8079

Je l’ai longtemps laissé en stand-by, repris, ré-abandonné dans un coin pour finalement le ressortir… Et enfin le terminer ces derniers jours. Perfect timing pour le début de l’automne ! Maintenant je le garde même à l’intérieur parce qu’il est tout doux et tout chaud !

IMG_8077

Réalisé avec 3 pelotes de Phil’douce, de Phildar, coloris Bruyère.

IMG_8083

Bottines N by Naf Naf, Jupe et Chemise Promod.

Et vous, avez-vous un snood pour cet automne ?

Petits Sablés Rhum-Raisins

Au départ, ils étaient sensés faire partie de tous nos petits déjeuners de la semaine… Mais Chéri et moi sommes de gros gourmands et ils ont disparus en deux jours seulement !

IMG_8020

Ingrédients :

  • 100g de raisins secs
  • 3 cuillères à soupe de rhum
  • 220g de farine
  • 100g de beurre mou
  • 1 oeuf entier
  • 100g de sucre semoule

Réhydrater les raisins dans le rhum tiédi pendant une demi-heure, puis les égoutter.

Préchauffer le four th 6 (180°). Travailler le beurre mou et le sucre dans une terrine, jusqu’à obtention d’une texture homogène, puis ajouter petit à petit la farine, les raisin et l’oeuf. Former un pâton que l’on divise ensuite en plusieurs boules. Poser ces dernières sur une plaque farinée.

Enfourner pour environ 10 min (à adapter selon la taille des sablés)

Bon Appétit ! 

Parmentier de Boudin Noir aux Pommes

Pour ceux qui ne le sauraient pas, l’automne est ma saison préférée pour tout un tas de raisons… La principale étant que mes recettes favorites ne sont possibles qu’à cette période ! Vous allez donc avoir un florilège de cuisine d’automne sur le blog ces prochaines semaines, car je m’en donne à coeur joie !

Pour commencer en douceur, voici ma version d’une recette archi-connue et que j’aime bien revisiter (cf mon parmentier de canard aux noisettes) avec des pommes (mes parents ont des pommiers rustiques dans leur jardin, autant dire que j’ai de quoi en manger plusieurs kilos par mois jusqu’à Noël !)

IMG_8045

Ingrédients : 

  • 600 g de boudin noir
  • 1.5 kg de pommes
  • 3 cuillères à soupe d’échalotes hachées
  • 70g de beurre
  • chapelure
  • sel, poivre

Préchauffer le four th 6 (180°). Beurrer un plat à gratin. Eplucher les pommes, les couper en 4 pour éliminer les pépins, puis recouper en morceaux. Faire chauffer 30g de beurre dans une cocotte, mettre les pommes et les échalotes à dorer doucement dans le beurre. Saler, poivrer et faire compoter à feu doux.

Pendant ce temps, retirer la peau des boudins et les émietter dans le plat. Ecraser grossièrement les pommes à la fourchette et en recouvrir le boudin. Parsemer de chapelure et de toutes petites noisettes de beurre.

Enfourner pour 30 min jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. Servir très chaud.

Cette recette est inspirée de l’agenda gourmand 2012, revisitée par mes soins.

Bon appétit !