Café et Thé Gourmand # 6 : Le Pumpkin Spice Latte de Starbucks… Fait Maison !

Même si je ne bois jamais de café « pur » je nourris malgré tout un très grand amour à Starbucks. J’adore leurs boissons, leurs pâtisseries, l’ambiance de leurs coffee Shops (celui de la rue de la République à Marseille et sa déco d’inspiration Haussmanienne / industrielle est clairement mon préféré).

Une de leurs boissons saisonnières que j’attend toujours chaque année avec empressement, c’est le Pumpkin Spice Latte. Un café au lait aromatisé à la courge, avec beaucoup de cannelle et de la crème chantilly. Avec ce truc, tu as INTERDICTION de détester l’hiver.

Mais bon, c’est pas donné, et surtout désormais pour boire cette merveille je dois descendre à Marseille alors que j’habite à Aix… Dur. J’ai donc bidouillé une recette pour pouvoir consommer un Pumpkin Spice Latte gustativement proche de l’original pour beaucoup moins cher sans bouger de chez moi. Et après quelques tâtonnements, mission réussie !

IMG_8236

pour un grand mug collector (fan, on vous dit) il faut :

  • 250 ml de lait
  • 2 cuillères à soupe de crème froide pour la chantilly
  • l’équivalent d’une cuillère à soupe de courge cuite et réduite en purée
  • une grosse pincée de cannelle
  • 2 clous de girofle
  • une cuillère à café de sucre Rapadura
  • une petite tasse d’espresso bien fort
  • des toppings pour la déco : miel, caramel, sirpo d’érable, cannelle, chocolat….

Dans une casserole, on réchauffe à feu doux le lait et la courge en battant bien pour dissoudre la purée. On ajoute petit à petit le sucre.

Quand le mélange est bien chaud, on ajoute la canelle et les clous de girofle et on laisse « infuser » les épices un moment. Puis, quand le goût est satisfaisant (assez parfumé quoi) on retire les clous de girofle et on verse le café chaud. On mélange et on verse dans le mug de service.

On monte la crème bien froide en chantilly (je ne sucre pas la mienne, mais vous pouvez ajouter du sucre glace avant de la battre). Enfin, on nappe le café de chantilly et on peut rajouter des toppings (sirop d’érable et cannelle pour moi).

Et Voilà ! Enjoy ! 

Publicités

Café et Thé Gourmand # 5 : le Smoothie D’Automne

Parce qu’il n’y a pas que le thé et le chocolat chaud dans la vie (même si c’est trop bon). J’avoue ne pas me faire autant de smoothies que je le voudrais (la faute à mon mixeur, qui n’est pas hyper puissant et se contente de me faire des purées grossières plutôt que des jus parfaitement blendés. Bref).

IMG_8123

cependant, j’essaie tout de même et le résultat cette fois-ci ne m’a pas déçue !

Pour deux grands verres, il vous faut :

  • 2 bananes bien mûres
  • le jus de 2 oranges
  • 1 pomme acide

On mixe tout ensemble et surtout, on boit tout de suite car la banane a tendance à s’oxyder et à donner à la préparation une teinte brune pas très belle (ça n’affecte pas son goût, cependant).

Et vous, faîtes-vous vos smoothies ? 

Café et Thé gourmand #4 : Lait d’Amande

Je n’ai jamais été une grande fan de lait végétaux. Mauvaise expérience à l’adolescence avec du lait de soja (plus JAMAIS je ne boirai ce truc infâme, même si ma vie en dépend). Et surtout, étant arrière petite fille de fromager, j’avoue qu’il y avait surtout du lait de vache à la maison et ça me convenait très bien.

Depuis, j’ai lu plusieurs bouquins sur la nutrition et le mieux-vivre, j’ai bien flippé après la lecture du rapport Campbell et je me dis qu’il faut effectivement limiter ma consommation produits laitiers. Vu qu’il est hors de question pour moi de faire l’impasse sur le fromage pour l’instant (héritage familial, tout ça…) j’ai décidé de plutôt m’attaquer à ma consommation de lait, au petit dej et au goûter notamment.

C’est un peu comme ça que je suis tombée sur le lait d’amande, au détour d’un rayon dans mon magasin bio. Et j’adore ! Il est léger, au goût subtil (pas écoeurant comme je le craignais tout d’abord) facile à digérer, et il peut être agrémenté de plein de façons (froid avec un peu de cannelle, chaud avec une cuillère de miel ou un peu de cacao, dans des céréales au petit dej…) bref, une bonne alternative au lait de vache. Perso, je suis accro et si en faisant les courses on oublie malencontreusement d’en prendre une brique, je pète ma crise (ou presque !). Je n’ai pas encore passé le cap de l’utiliser en cuisine mais ça ne saurait tarder…

IMG_8068

En attendant, je l’accompagne d’amandes fraîches et de bananes séchées pour une pause gourmande.

Et vous, buvez-vous du lait d’amande ? 

Café et Thé Gourmand #3 : le Cas du Chocolat Chaud

Parce qu’il n’existe pas de vrai automne/hiver sans véritable chocolat chaud… La dernière fois que j’avais posté une photo de chocolat chaud sur le blog, je n’avais pas partagé ma recette… Je répare donc cette erreur !

IMG_8106

Pour une tasse, il vous faut (à peu près, chez moi le chocolat chaud n’est pas une science exacte 😉 :

  • une tasse de lait entier (ou demi-écrémé)
  • 2 cuillères à café bombées de cacao amer en poudre
  • 1 cuillère à café rase de cassonade
  • 1 cuillère à café rase de cannelle (peut être remplacée par un mélange d’épices pour pain d’épices par exemple)
  • 3 cuillères à soupe de crème fraîche maintenue au frais
  • un peu de cannelle ou de copeaux de chocolat pour décorer

On commence par faire frémir le lait et la cannelle dans une casserole, puis on ajoute la cassonade et le cacao. On mélange bien au fouet pour éviter les grumeaux et pour bien faire fondre le sucre, puis on verse dans la tasse de service.

Dans une jatte froide, on bat au batteur électrique la crème pour en faire une chantilly un peu « molle » (ou plus ferme si on le désire mais perso je la préfère encore un peu liquide ; je ne la sucre pas non plus mais rien ne vous empêche d’y rajouter un peu de sucre glace ^^) puis avec une grosse cuillère, on nappe le chocolat chaud de crème. On saupoudre de cannelle ou de copeaux de chocolat… Et on peut déguster la merveille ^^

IMG_8112

Et vous, comment faîtes-vous votre chocolat chaud ? 

Ma Cure d’Automne : le Jus D’Argousier

J’ai toujours eu dans l’idée qu’il fallait prendre une « cure » de vitamines en automne afin de se fortifier pour l’hiver : c’est en tout cas sous ce prétexte que ma mère réussissait à nous faire gober une pastille à l’orange tous les matins avant de partir à l’école, sitôt les premières feuilles tombées.

En grandissant, puis en quittant le cocon familial, j’ai continué à perpétrer la « tradition » avec moult verres de jus d’orange et autres comprimés à l’acérola, mais une question a fini par se faire jour : le jus d’orange a une teneur plutôt limitée en vitamine C (on l’ignore encore trop souvent) et les pastilles ou comprimés achetés en pharmacie, faits on ne sait comment, coûtent une blinde (et sont vite en rupture de stock). Comment faire dans ce cas pour continuer à prendre sa petite dose de vitamines de façon naturelle et efficace ?

C’est il y a quelques semaines, en nous baladant sur les stands d’un marché médiéval (cherchez l’erreur) où il faisait chaud et où nous voulions nous rafraîchir que nous avons découvert le Graal. Parmi les cocas et autres bières, le tavernier proposait un « jus d’argousier« . Je suis curieuse, je veux goûter. Le gars m’explique : « c’est pas sucré du tout, vous allez voir, c’est pas une boisson commerciale. On peut même dire que c’est pas bon, ça ne fait du bien qu’à l’intérieur ». Ah. Il en faut plus pour me décourager.

Effectivement, l’argousier n’est pas sucré; imaginez un petit fruit sauvage un peu aigre, qu’on aurait broyé en purée, puis en jus, et qu’on viendrait diluer avec de l’eau. Cela dit, ça reste tout à fait consommable.

IMG_8062

Forts de cette expérience, Chéri et moi nous sommes renseignés sur le jus d’argousier : c’est un petit arbuste sauvage qui pousse à l’état endémique sur les montagnes des Alpes de Haute Provence, et qui est cueilli à la main puis broyé en jus que l’on doit conserver en bouteilles opaques au frais. Il se vend assez cher (quelques chose comme 25 ou 30 euros le litre…) dans la plupart des magasins bios, sous la marque Gayral (mais je pense qu’il doit y avoir aussi des fournisseurs artisanaux, sous peu que l’on se déplace jusqu’à Gap…)

L’intérêt de l’argousier : on en prélève une cuillère à soupe que l’on dilue dans un verre d’eau… Cette mixture apporte l’équivalent en vitamine C de plus de 30 verres de jus d’orange !! Autant dire que c’est LE produit anti-fatigue hivernal, et que les défenses immunitaires sont boostées au max avec un tel produit.

J’en prend donc un verre par jour le matin au petit dej, sur une cure qui je pense va s’étaler sur au moins deux mois (malgré la petite taille de la bouteille, le fait de n’en prélever qu’une cuillère à soupe par jour la fait descendre doucement). Et je dois dire que je me sens effectivement moins fatiguée que d’habitude, malgré le changement de saison. Certes, je suis en pleine sinusite mais elle couvait depuis longtemps et l’argousier n’a fait que la faire « éclore », Chéri qui suit la même cure que moi n’a pas été malade une seule fois, pas même un petit mal de gorge ou de tête comme ça lui arrive parfois.

Cure validée donc !

Plus d’infos : Argousier

Thé Glacé Maison

Je suis une grosse buveuse de thé. Vert, noir, blanc, jaune, « rouge »…. Il fut un temps où je m’en envoyais 1 à 2 litres par jour, désormais je m’arrête à deux ou trois tasses quotidiennes. (Le thé empêchant l’assimilation du fer dans l’organisme, en boire quand on a tendance à être anémique n’est pas forcément une bonne idée…)

En été, outre le classique thé à la menthe, j’aime boire du thé glacé. Rien à voir évidemment avec les soft ultra-sucrés vendus en cannettes et qui ne contiennent que des traces de thé (et encore, pas du bon !) je préfère me faire mon thé glacé moi-même et l’aromatiser comme je veux, d’autant que c’est hyper facile à faire ^^

IMG_8019

Voici la recette :

On fait chauffer de l’eau à 90°C pour du thé noir, à 75°C pour du thé vert.

Hors du feu, on y fait infuser une bonne poignée de feuilles de thé de votre choix (j’utilise du thé vert nature, ou du noir Earl Grey, mais ça marche très bien avec tous les types de thés… Même les wulongs fumés !)

Après 5 bonnes minutes d’infusion (un peu plus qu’un thé chaud) je filtre mon thé et le verse dans une carafe. Je laisse refroidir à température ambiante.

Quand le thé est tiède, je place la carafe au frigo pour au moins trois heures.

…Et je sers dans des verres avec des glaçons et un peu de sucre ! (en refroidissant, il n’est pas rare que le thé se trouble, surtout avec un thé vert. Pas de panique, ça n’altère absolument pas son goût ou sa qualité !)

Et vous, buvez-vous du thé glacé ? 

Café et Thé Gourmand #2

Bon le titre est trompeur, ce n’est pas un café, ni un thé d’ailleurs, mais un chocolat chaud, oui madame !

Un bon cacao amer dilué dans du lait chaud, parfumé à la cannelle, additionné de crème légèrement battue et saupoudré de chocolat noir râpé… Bref, tout le bonheur de l’hiver dans un mug. Avec une tranche de pain d’épices ou des sablés de Noël, c’est le meilleur moment de la journée…

IMG_6647

 

Et vous, quel est votre petit plaisir de l’hiver ?