Ma Cousette

La grande nouveauté pour moi cette année, c’est qu’en plus du tricot et du crochet, je me suis mise à la couture.

Seulement voilà : Chéri et moi vivons dans un tout petit appartement où chaque place est prise d’assaut. S’il me reste bien un petit coin dans ma malle au trésor pour caser quelques pelotes et bouts de chiffons, stocker une machine à coudre deviens carrément plus problématique, et ça me fend le coeur parce que j’ai la sensation de m’interdire plein d’activités chouettes 😦

Comme je ne me voyais pas coudre bêtement à la main, c’est ma môman qui a eu une idée de génie – ou pas : elle m’a offert une « cousette » une machine à coudre miniature pour initier les petites filles, un jouet quoi !

IMG_8605

L’intérêt principal de cette merdouille : sa couleur à chier ses dimensions. Quelque chose comme 200x150x100 mm, donc hyper compact et facile à glisser sous un meuble quand on ne s’en sert pas. Pour le reste…. Comment dire ?

Je ne vais pas cracher dans la soupe, pour ce que j’en fais elle me dépanne déjà pas mal : elle fait un point droit et plusieurs largeurs de points zigzag, l’installation de la canette (sous un capot transparent à l’horizontale sous l’aiguille) est très simple, et la prise en main est rapide (normal pour un produit destiné à des enfants).

Là où ça se corse, c’est que je suis très vite limitée (et que je m’arrache les cheveux) car elle a aussi plein de défauts : le principal étant la tension du fil qui déconne grave une fois sur une, à peu près, ce qui me donne des coutures toutes distendues (voyons le bon côté des choses, au moins maintenant je manie le découvit comme si j’étais née avec…) et elle a beaucoup de mal avec les tissus un peu épais (la faute au pied miniature qui ne se relève pas suffisamment pour y glisser une épaisseur de jean, par exemple). J’ai aussi eu droit au remplissage de cannettes à la main, un vrai bonheur !

Je ne me laisse toutefois pas abattre et je m’en suis déjà servie un petit paquet de fois : pour me faire des petites pochettes à lingeries (dans des tissus de récup, pas folle la guêpe !) mais aussi pour recoudre la poche déchirée d’un blouson de Chéri (failli casser l’aiguille) et la couture craquée d’un de ses pantalons.

IMG_8609

Magnifiiiique pochette à lingerie, mouhahaha ! 

Et pour répondre à vos interrogations, oui, avec Chéri à la maison, l’apprentissage de la couture était une nécessité ! (s’il lit ça, je suis morte… ^^)

Pour ce qui est de la « boîte à couture », je ne suis pas très bien équipée encore pour le moment. Je suis partie de la « boîte à couture de mec » de Chéri (quelques aiguilles et épingles disparates, un dé à coudre, un découvit, du thermocollant, des échantillons de fils, quelques boutons)  et j’étoffe progressivement. Prochain achat : une paire de ciseaux cranteurs, parce que j’ai déjà la flemme de surfiler mes coupons (oui, bon…)

IMG_8598

Et vous, cousez-vous ? 

Publicités

2 réflexions sur “Ma Cousette

  1. Tant mieux si cette petite machine te permet de découvrir un peu les joies de la couture, mais quand même c’est courageux de ta part : coudre avec une machine qui a des problèmes de tension c’est un coup à te décourager pour le reste de ta vie ! Les machines modernes peuvent être encombrantes mais parfois, dans les vide greniers ou sur le coin-coin, on peut récupérer des machines un peu anciennes et basiques mais compactes.
    Amuse-toi bien en tout cas et fais-nous des petites cousettes girly (pas le choix, avec une machine rose ^^)

    J'aime

Donnez votre avis sur ce Post !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s